Le Projet du patrimoine juif du Cap-Vert, Inc

Le Projet du patrimoine juif du Cap-Vert, Inc (CVJHP, de son sigle en anglais) est une organisation sans but lucratif du type 501(c)(3) qui a comme objectif d’honorer la mémoire et examiner les contributions des nombreuses familles juives séfarades qui ont immigré au Cap-Vert du Maroc et Gibraltar au milieu du XIXesiècle.

Les objectifs principaux du CVJHP sont, entre autres de:

  • préserver le patrimoine juif du Cap-Vert en restaurant et maintenant les cimetières juifs,
  • sensibiliser les générations à venir sur les Juifs du Cap-Vert; et
  • promouvoir le tourisme du patrimoine.

Le CVJHP a le soutien du Gouvernement de la République du Cap-Vert et travaille de près avec les descendants des familles juives et avec des mairies de plusieurs îles afin de réaliser ces objectifs. Sofia de Oliveira Lima é la représentante du CVJHP au Cap Vert.

OBJECTIFS DU PROJET

  • Restauration et préservation des cimetières juifs qui sont dans un état de délabrement avancé dans les îles de Santo Antao, Boa Vista et Sao Tiago.
  • Poursuivre les interviews et les recherches dans les archives sur les familles juives et leurs descendants.
  • Publication d’un livre sur les Juifs et leurs descendants basé sur les recherches mentionnées ci-dessus.
  • Promotion du tourisme au profit du patrimoine juif au Cap-Vert.
  • Etablir un musée sur le patrimoine Juif de Cap Vert.

RÉSUMÉ DES RÉALISATIONS

  • Le gouvernement du Cap Vert a classé comme Patrimoine National tout l’héritage culturel historique, matériel et immatériel, d’origine juive marocaine, ainsi que de Gibraltar. 2017
  • Le C VJHP signe un Protocole d’Accord avec le gouvernement centrale de Cap Vert a travers le Ministère de la Culture 2016
  • Le CVJHP signe un Protocole d’Accord avec les Archives Nationales de Cap Vert. 2015
  • CVJHP dirige une délégation de descendants au Maroc à l’invitation du gouvernement 2015
  • S. Daniel Abraham devient grand bienfaiteur du Projet. 2014
  • The World Monuments Fund accorde une subvention à CVJHP pour les recherches. 2014
  • Cérémonie pour célébrer la restauration du cimetière juif à Praia. 2013
  • Sa Majesté, le Roi Mohammed VI du Maroc, devient grand bienfaiteur du Projet. 2011
  • Organisation d’un dîner très réussi de collecte des fonds avec comme invité d’honneur le Congressiste S.E.M. Barney FRANK (Démocrate de l’état de Massachussets) à la résidence de S.E. M. Joao de Vallera, Ambassadeur du Portugal auprès des États-Unis, 2010.
  • Le CVJHP signe un Protocole d’Accord avec les Maires de Ribeira Grande (Santo Antao), Praia et Boa Vista afin de restaurer, préserver et maintenir leur patrimoine juif. 2010
  • Réception donnant le coup d’envoi au Projet à la résidence de S.E. Aziz MEKOUAR, Ambassadeur du Maroc auprès des États-Unis. 2009
  • Élaboration du site web: www.CapeVerdeJewishHeritage.org. 2008
  • Lettre d’appui du Projet du Premier Ministre cap-verdien. 2007
  • Le Projet du patrimoine juif du Cap-Vert, Inc. bénéficie du statut d’exemption fiscale du fisc américain (IRS). 2007
  • Présentation sur les Juifs du CV par Carol CASTIEL, Conférence sur la généalogie juive. 2003
    Deux “Insider Embassy Nights” [soirées] à l’Ambassade du Cap-Vert à Washington, DC pour le Centre de la Communauté Juive de Washington, DC où le Projet était présenté. 1997, 2003
  • Interviews avec plus d’une douzaine de descendants des Juifs du Cap-Vert à Lisbonne. 2002
  • Spot pour la “Voix de l’Amérique” sur les Juifs du Cap-Vert. 2002
  • Restauration préliminaire du Cimetière de Penha da Franca, Santo Antao. 1999
  • Présentation des objectifs du CVJHP par Carol CASTIEL au Symposium de la Banque Mondiale, “Villes historiques et sites sacrés.” 1999
  • Rencontre entre Carlos Alberto Wahnon de Carvalho Veiga, Premier Ministre du Cap-Vert de l’époque, et le Vice-Président du B’nai B’rith International, Daniel Mariaschin. 1998
  • Création d’un groupe populaire des Juifs cap-verdiens à Lisbonne, au Portugal. 1997
  • Visites de Carol CASTIEL à S.E. André AZOULAY, Conseiller auprès du Roi du Maroc, et la communauté juive de Casablanca. 1996

HISTORIQUE

La République du Cap-Vert, un archipel de dix îles, est située dans l’océan Atlantique à environ 483 km des côtes du Sénégal, en Afrique de l’Ouest. À la suite de plus de 500 ans de domination coloniale portugaise, les Cap-Verdiens sont majoritairement catholiques. Cependant, quelques nouveaux Chrétiens ou Juifs qui s’étaient convertis au Christianisme entre 1391 et 1496 se trouvaient sans doute au Cap-Vert avec les Portugais dès le 16e siècle. Comme ils avaient caché leur identité juive de peur de l’Inquisition, aucun vestige de ces «conversos» ne demeure. Vers le milieu des années 1800, les Juifs marocains ont émigré ouvertement au Cap-Vert, souvent via Gibraltar, à la recherche des débouchés économiques. Alors que les Juifs avaient vécu plus ou moins paisiblement au Maroc depuis plus de 2 000 ans, la détérioration des conditions économiques au milieu des années 1800 a incité certains à partir pour le Cap-Vert qui était un important centre commercial transatlantique à cette époque.

Le Projet du patrimoine juif du Cap-Vert, Inc. se concentre sur la deuxième vague plus vérifiable de l’immigration juive vers le Cap-Vert. Ces Juifs séfarades se sont librement installés au Cap-Vert après que le Portugal a aboli l’Inquisition en 1821 et qu’il a signé un traité de commerce et de navigation en 1842 avec la Grande-Bretagne. Comme de nombreux Juifs marocains faisaient du commerce à Gibraltar, territoire britannique avoisinant, certains y avaient obtenus la nationalité et ont voyagé à Cap-Vert avec un passeport britannique. Les inscriptions en hébreu et en portugais sur les pierres tombales dans les petits cimetières juifs à travers les îles indiquent que la majorité venait des villes marocaines de Tanger, Tetuan, Rabat et Mogador (aujourd’hui Essaouira), portant des noms sépharades distinctifs tels que Anahory, Auday, Benoliel, Benrós, Benathar, Benchimol, Brigham, Cohen, Levy, Maman, Pinto, Seruya and Wahnon.

Ces familles se  sont principalement installées dans les îles de Santo Antao, Sao Vicente, Boa Vista et Sao Tiago et se sont lancées dans le commerce international, le transport, l’administration et d’autres activités commerciales. Les Juifs vivaient, travaillaient, et prosperaient au Cap-Vert.  Pourtant, comme ils étaient peu nombreux par rapport à la population catholique majoritaire, le mariage mixte étaient très répandu.  Suite à cette assimilation, il n’y a practiquement aucun Juif pratiquant au Cap-Vert de nos jours. Pourtant, les descendants de ces familles, que ce soit au Cap-Vert, aux États-Unis, au Portugal ou au Canada, sont très fiers de leur ascendance juive. Ils souhaitent honorer la mémoire de leurs aïeux en préservant les cimetières et en documentant leur héritage. Le premier Premier Ministre démocratiquement élu du Cap-Vert, S.E.M. Carlos Alberto Wahnon de Carvalho Veiga, est d’origine juive.  Beaucoup de descendants des familles juives se sont livrés activement à collaborer aux divers volets de la mission du CVJHP, tels que fournir des témoignages oraux et offrir du soutien technique et financier.

CONSEIL D’ADMINISTRATION

Carol S. CASTIEL, Journaliste, Le Voix d’Amerique (VOA); Président, CVJHP

John WAHNON, Vice Président, CVJHP

Ambassadeur Herman J. COHEN, ancien sous-secrétaire d’Etat américain pour les affaires africaines

M. Jack EDLOW, PDG, Edlow International

Maître Allan REICH, Partenaire, Seyfarth Shaw, LLP

CONSEIL CONSULTATIF

S.E. André AZOULAY, Conseiller auprés de Sa Majeste, le Roi du Maroc

S.E. Howard BERMAN, ancien Président, Commission des Affaires Etrangères de la Chambre des
représentants, US Congress

Rafael BENOLIEL DE CARVALHO, architecte, Lisbonne

Daniel MARIASCHIN, Vice Président Exécutif, B’nai B’rith International

S.E. Maria de FATIMA VEIGA, Ambassadrice de la République du Cap-Vert auprès des États-Unis

S.E. Aziz MEKOUAR, Ambassadeur du Royaume du Maroc auprès des États-Unis

S.E. Joao DE VALLERA, Ambassadeur du Portugal auprès des États-Unis

H.E. Vernon PENNER, ancien ambassadeur américain auprès du Cap-Vert

Edward BERGMAN, Innovative Development Services

Toby DERSHOWITZ, Président, The Dershowitz Group

Professeur Aomar BOUM, Programme des Etudes du Proche-Orient et des Religions, Université d’Arizona

Professeur David M. GITLITZ, Département de langues, Université de Rhode Island

Professeur Russell G. HAMILTON, ancien doyen, Graduate School, Vanderbilt Université

Sofia de Oliveira LIMA, Représentante, CVJHP, Cap Vert

Professeur Sulayman S. NYANG, Département des études africaines, Howard Université

Professeur Daniel J. SCHROETER, Département de l’histoire, Université de Minnesota

Professeur José Alberto TAVIM, Instituto de Investigação Científica Tropical, Lisbonne

José Tomás VEIGA, ancien Ministre des Finances et des Affaires étrangères, Cap-Vert

Gwen ZUARES, Association américaine des Juifs séfarades

Nuno WAHNON MARTINS, Directeur, Affaires Européens Congrès Juif Européen

PUBLICATIONS SUR LE PROJET

  • “Cape Verde’s Jewish history stays alive,” The Washington Post, July 10, 2013 [«L’histoire juive du Cap-Vert reste vivante»]
  • “Rededicated burial site among ‘beautiful vestiges’ of Cape Verde’s Jewish presence,” jns.org, May 26, 2013 [«Cimetière redédié parmi les ‘beaux vestiges’ de la présence juive au Cap-Vert»]
  • “On an Atlantic isle, Morocco honours its lost Sephardim,”  The Jewish Chronicle Online, UK May 17, 2013 [«Sur une île de l’Atlantique, le Maroc rend homage à ses sépharades perdus»]
  • “Reclaiming a Jewish legacy in an unlikely place” Washington Times, May 9, 2013 [«Récupérer un patrimoine juif dans un endroit improbable»]
  • “Jewish burial site restored off African coast with help from Morocco’s king,” HAARETZ , May 9, 2013 [«Restauration du cimetière juif au large de la côte africaine avec l’appui du roi de Maroc»]
  • “Jewish burial site restored off African coast,” The Times of Israel, May 3, 2013 [« Restauration du cimetière juif au large de la côte africaine »]
  • “Africa’s Jewish Heritage In Cape Verde,” National Public Radio, May 2, 2013 [«Le patrimoine juif de l’Afrique au Cap-Vert»]
  • “Descendants remember Cape Verde’s Jewish past,” AFP, Apr 26, 2013 [«Descendants se souviennent du passé juif du Cap-Vert »]
  • “Morocco king co-funds renovation of Cape Verde Jewish burial site,” JTA,  April 26, 2013 [«Le roi de Maroc co-finance la restauration du cimetière juif du Cap-Vert»]
  • “Cemitério judaico em reabilitação na Boa Vista,” A Semana, Dezembro 5, 2012 [«Cimetière juif restauré à Boa Vista»]
  • “Cape Verde Jewish Heritage Project Gets Help from Frank,” [«Soutien de Frank pour le Projet du patrimoine juif du Cap-Vert»]Jerusalem Post, déc. 2010
  • “Cape Verdean Municipalities Advance Jewish Preservation,” [«Municipalités cap-verdiennes font avancer la préservation juive»] Jewish Telegraph Service, déc. 2010
  • “Rediscovering the Jewish Heritage of Cape Verde,” [“Redécouvrir le Patrimoine juif du Cap-Vert”]“ B’nai Brith Magazine, déc. 2009
  • “Cape Verde Jewish Heritage Project Launched,” [«Coup d’envoi du Projet du patrimoine juif du Cap-Vert»] Jewish Telegraph Service, 19 mars 2009
  • “Cape Verde’s Jewish Roots,” [«Les Origines juives du Cap-Vert»] Diplomatic Pouch, 30 mars 2009
  • “Preserving a Jewish niche: Group Seeks to Honor the Ghosts of Cape Verde,” [“Préserver une place juive: Groupe cherche à honorer les esprits du Cap-Vert”] Washington Jewish Week, 26  mars 2009
  • “Honoring Cape Verde’s Jewish History,” [«Honorer l’histoire juive du Cap-Vert»] The Forward, 3 avril 2009
  • “Recovering Jewish Heritage in the Cape Verde Islands,” [«Retrouver le patrimoine juif dans les îles du Cap-Vert»] Carol CASTIEL, Villes historiques et sites sacrés, compte-rendu du Symposium de la Banque Mondiale. 2000
  • The Presence of Jews in Cape Verde: Inventory of Historical Documents from 1840-1927, [La presence des Juifs au Cap-Vert: Inventaire des documents historiques] Claudia CORREIA, historienne cap-verdienne. Thèse de doctorat. 1998
  • The Jews of Cape Verde: A Brief History, [Les Juifs du Cap-Vert: Un aperçu] M. Mitchell SERELS, Sepher-Hermon Press, Inc. 1997
  • Critique de livre de The Jews of Cape Verde: A Brief History, Israel BENOLIEL, Cimboa, Magazine culturel du Cap-Vert, Boston. 1997
  • “Cape Verde Hosts Jews, [“Le Cap-Vert accueille les Juifs”]” Carol CASTIEL, Washington Jewish Week, 1995
  • Traductions portugaises et françaises de l’article ci-dessus étaient publiées respectivement dans les journaux Novo Jornal au Cap-Vert et Le Maroc Hebdo au Maroc. 1995


Pour tout renseignement complémentaire ou pour faire un don déductible des impôts, veuillez contacter:

Carol CASTIEL, Présidente, Projet du Patrimoine Juif du Cap-Vert, Inc.

400 Massachusetts Ave, NW, Suite 812, Washington, DC 20001

Tel: 202.841.9925; email: info@capeverdejewishheritage.org

Site web: www.CapeVerdeJewishHeritage.org.

https://www.facebook.com/CVJHP

© 2014 Cape Verde Jewish Heritage Project, Inc